Action : peine de mort, urgence en Biélorussie, Il faut empêcher une exécution imminente

La Cour Suprême de Biélorussie a rejeté l’appel de Vasily Yusepchuk. Cet homme risque d’être exécuté à tout moment. Il a jusqu’au 12 octobre pour demander sa grâce au Président Lukashenko. Vassily Youzeptchouk a été condamné à mort par le tribunal régional de Brest le 29 juin 2009. Il avait été déclaré coupable du meurtre de six femmes âgées. Il est possible que Vassily Youzeptchouk souffre d’un handicap intellectuel. Selon son avocat, il est illettré et incapable d’énumérer les douze mois de l’année. Il a affirmé avoir été frappé à deux reprises durant sa détention provisoire, en janvier et en mars. Après le rejet de son appel par la Cour suprême, le 2 octobre, cet homme disposait de dix jours pour former un recours en grâce auprès du chef de l’État. Information du 15 octobre 2009 Le président Alexandre Loukachenko a laissé passer la date limite pour octroyer une grâce à Vassily Youzeptchouk. Le 12 octobre, le Comité des droits de l’homme des Nations unies a pris en charge le cas de cet homme et appelé le gouvernement biélorusse à ne pas l’exécuter pendant que son dossier est examiné par cette instance. Plus d’informations... Depuis son arrivée au pouvoir, en 1994, le président Loukachenko n’a accordé sa grâce qu’une seule fois. La Biélorussie est le seul pays de la région Europe et Asie centrale où la peine de mort est encore appliquée. Le recours à la peine de mort en Biélorussie est d’autant plus grave que le système pénal est défaillant et que cette peine est appliquée d’une manière qui viole les normes et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.