Action : La communauté autochtone des Yakye Axa vit depuis 10 ans le long d’une autoroute située non loin de leurs terres.

Mais qu’il est donc difficile d’obtenir la reconnaissances des droits fondamentaux ! Nous réclamons seulement la restitution de nos terres ancestrales. La communauté autochtone des Yakye Axa vit depuis 10 ans le long d’une autoroute située non loin de leurs terres. Ils sont privés d’accès à l’eau, à un approvisionnement régulier en nourriture, à des soins médicaux et à des terres à cultiver. En 2005, la Cour interaméricaine des droits de l’homme a décidé que les autorités paraguayennes devaient restituer ces terres aux Yakye Axa et a fixé le 13 juillet 2008 comme date butoir pour la restitution de ces terres. En rejetant la proposition de loi visant à restituer leurs terres ancestrales aux membres de la communauté autochtone des Yakye Axa, le Congrès du Paraguay laisse 90 familles autochtones sans abri. ? Le Congrès paraguayen a envoyé un message très clair : il ne se préoccupe absolument pas de la vie des populations autochtones, a dit Louise Finer, chercheuse sur le Paraguay à Amnesty International. Il semble qu’une fois de plus des intérêts puissants entravent la protection des droits des secteurs les plus marginalisés de la société paraguayenne. Aux termes des normes internationales relatives aux droits humains, il est essentiel que les populations autochtones bénéficient du droit de posséder leurs terres traditionnelles car il s’agit d’un élément vital de leur identité, de leurs moyens de subsistance et de leur mode de vie. Il apparaît plus clairement que jamais que nous devons continuer à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.