Campagne : Halte à la violence contre les femmes. Seize jours d’action contre la violence liée au genre

Le groupe le plus touché par la pauvreté est celui des femmes. C’est aussi celui qui a le plus fort potentiel pour mettre fin à la pauvreté. Pour que les stratégies de lutte contre la pauvreté réussissent, elles doivent être axées sur les droits des femmes et la participation active des femmes. Les femmes sont touchées par la pauvreté de manière disproportionnée, en raison de leur sexe. D’après les estimations des Nations Unies, plus de 70 % des personnes qui vivent dans la pauvreté sont des femmes. Les femmes sont exclues de bien des domaines. Le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM) estime que le travail non rémunéré des femmes atteint presque la moitié du produit intérieur brut (PIB) mondial, et cette estimation ne tient pas compte des rapports sur les revenus nationaux qui montrent que les femmes sont exclues des régimes de sécurité sociale et de retraite. Alors que de plus en plus de les femmes occupent des emplois rémunérés, elles sont majoritairement confinées au secteur informel qui ne leur offre que des contrats de travail à court terme ou à temps partiel ou bien des contrats ne respectant ni les droits applicables au travail et ni le droit à une protection sociale. Même lorsqu’elles occupent un emploi officiel, les femmes sont moins rémunérées que les hommes – à l’échelle mondiale, leurs salaires ne représentent que de 73 % à 77 % de ceux des hommes – et elles ne bénéficient pas des mêmes possibilités de promotion. Dans de trop nombreux pays, les femmes et les filles se (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.