Action : Protection des mineures employées de maison en Haïti

La violence sexuelle contre les femmes et les filles est omniprésente en Haïti mais elle vise plus particulièrement les mineures. En effet, selon les estimations de l’UNICEF, en 2007, plus de 100 000 mineures âgées de six à dix-sept ans travaillaient comme employées de maison en Haïti. Loin de leurs proches et de leurs amis et tributaires de leur employeur ou de leur famille d’accueil, ces filles sont particulièrement exposées aux violences physiques et sexuelles. Les enfants employés de maison sont souvent issus de milieux très défavorisés. Méprisés, ignorés par le reste de la société, ils sont mis à l’index, exploités et maltraités. Personne pour ainsi dire ne se souciant de leur sort, l’existence de ces enfants seuls, isolés et vulnérables est marquée par la violence. La pauvreté endémique dont souffre Haïti est la principale cause du travail domestique des enfants. La plupart de ces enfants sont issus de familles rurales défavorisées qui n’ont pas les moyens de les nourrir, de les éduquer ni même de les soigner et qui n’ont d’autres choix que d’envoyer leurs enfants en ville, dans l’espoir d’améliorer leurs conditions de vie. Amnesty International dénonce les conditions de travail des mineures employées de maison dont les journées de travail sont interminables, dont les droits les plus fondamentaux sont bafoués et qui font, trop souvent, l’objet de violences sexuelles. En 1997, Haïti a ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant. Toutefois, ce pays ne respecte pas son obligation de protéger (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.