Action : Femmes victimes de violence domestique en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Les femmes victimes de violence domestique en Papouasie-Nouvelle-Guinée ne peuvent être protégées du fait du manque de foyers d’hébergement. Le peu de foyers qui existent ne reçoivent généralement pas d’aide du gouvernement et dépendent donc du financement de donateurs ou d’organisations non gouvernementales. Le fait que la Papouasie-Nouvelle-Guinée ne possède pas suffisamment de foyers d’accueil pour femmes illustre parfaitement l’inertie chronique du gouvernement et son incapacité à respecter ses engagements pour assurer la protection des droits fondamentaux des femmes dans le pays. Amnesty, vous invite à apporter votre soutien aux militants locaux qui aident les femmes victimes de violence domestique à trouver un hébergement en en exhortant le gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée à : • ouvrir au moins quatre nouveaux foyers d’hébergement dans le pays avant la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes le 25 novembre 2010 et renforcer le financement des foyers privés existants ; • prévoir de doter ces foyers d’une ligne téléphonique ouverte vingt-quatre heures sur vingt-quatre et de cellules d’aide psychologique ; La Papouasie-Nouvelle-Guinée a un besoin urgent d’un plus grand nombre de foyers d’accueil pour les femmes qui cherchent à fuir la violence. Plus d’information sur le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.