Écrire Mohammad Reza Haddadi n’a pas été exécuté

Action complémentaire sur l’AU 71/08, MDE 13/128/2009, 9 décembre 2009 L’exécution de Mohammad Reza Haddadi, un jeune homme de vingt et un ans, qui était prévue le 9 décembre, n’a pas eu lieu. Aucune nouvelle date n’a été annoncée pour son exécution. Il est détenu à la prison d’Adelabad, à Chiraz (sud de l’Iran). Des mineurs délinquants ont déjà été exécutés sans que leurs avocats en soient avertis à l’avance. Mohammad Reza Haddadi a été condamné à la peine capitale en 2004 pour un meurtre qu’il était accusé d’avoir commis alors qu’il avait quinze ans. Il nie avoir participé à ce crime. Sa peine de mort a été confirmée par la Cour suprême en juillet 2005. Dans un premier temps, il devait être exécuté en octobre 2008, mais son exécution avait été suspendue sur ordre du responsable du pouvoir judiciaire. Elle a ensuite été de nouveau programmée le 27 mai 2009 puis le 16 juillet 2009. L’action par mail Amnesty International craint que l’administration pénitentiaire n’entreprenne de procéder à l’exécution de Mohammad Reza Haddadi sans en avertir à l’avance ses avocats, comme l’exige pourtant le droit iranien. En août 2008, deux mineurs délinquants – Behnam Zare et Reza Hejazi – ont été exécutés à la prison d’Adelabad sans que leurs avocats en aient été informés au préalable. Le droit international interdit strictement l’exécution des personnes qui étaient âgées de moins de dix-huit ans au moment du crime qui leur est reproché. L’action par mail, courrier et/ou fax DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir