Action : Stop à l’injustice et à la discrimination à l’égard des enfants roms dans le système scolaire en République Tchèque

Quel parent voudrait voir son propre enfant, en bonne santé, placé dans une école « spéciale » avec un programme d’enseignement de qualité inférieure aux écoles normales, en réduisant par conséquent ses perspectives en matière d’éducation supérieure et d’emploi ? C’est pourtant ce qui se passe en République Tchèque, où les enfants roms font l’objet de discriminations dans le domaine de l’éducation depuis plusieurs années. En effet, les enfants roms sont souvent placés dans des écoles spéciales (des écoles destinées aux élèves souffrant de « handicaps mentaux légers ») pour pouvoir suivre leur scolarisation élémentaire. Et ceci malgré un arrêt rendu par la Cour européenne de droits de l’homme en 2007 qui avait condamné la République Tchèque pour la discrimination contre les enfants roms à l’école. Selon une étude récente d’Amnesty International, les enfants roms représentent plus de 80% des élèves dans ces écoles spéciales. Souffriraient-ils tous de handicaps mentaux légers ? Pas du tout ! Cette situation injuste est la conséquence, d’une part, des préjugés à l’égard de la communauté rom et, d’autre part, des procédures d’évaluation des centres d’orientation scolaire qui n’intègrent toujours pas les spécificités sociales, culturelles et linguistiques des enfants roms. Entre la peur des parents roms de voir leur enfant victime de préjugés dans les écoles ordinaires et des tests d’évaluation scolaire inadaptés, les enfants roms se retrouvent dans des écoles « ghetto » qui officialisent de facto leur ségrégation en perpétrant le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.