Action : Rappeler les obligations internationales des Etats-Unis et les promesses faites par le nouveau Président

Dans un de ses premiers actes, le président Obama a signé un décret déclarant que le centre de détention de Guantánamo "doit être fermé dès que possible" et au plus tard dans l’année. Il était également prévu que le Ministre de la Justice américain, Eric Holder coordonne un « réexamen immédiat de toutes les détentions à Guantánamo” avec “la pleine coopération et entière participation” d’autres fonctionnaires. On est encore loin du compte ... le calendrier, la situation des détenus, les instances de jugement... Amnesty estime que les détenus doivent être jugés dans le système judiciaire fédéral et s’oppose à la détention illimitée sans inculpation ( les commissions militaires, même modifiées, ne constituent pas un tribunal régulièrement constitué). Action proposée : écrire au président Obama La réaction excessive du Congrès concernant le transfert des détenus de Guantanamo sur le sol américain a été largement condamnée par beaucoup - y compris par le secrétaire à la Défense, Robert Gates - qui la considèrent comme « alarmiste ». L’idée que des détenus présentent un risque inhérent, ou que les américains ne peuvent pas trouver un endroit pour détenir des terroristes aux Etats-Unis, a été tournée en ridicule comme "non rationnelle" par le sénateur Lindsey Graham. L’administration étudie actuellement des plans pour la relocalisation des détenus aux États-Unis et projette d’aménager une prison fédérale de haute sécurité, le "Thomson Correctional Center" en Illinois pour y accueillir des détenus devant être jugés par une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir