Action : Combattre la mortalité maternelle au Burkina Faso

Chaque année, au Burkina Faso, plus de 2000 femmes meurent de complications liées à la grossesse et l’accouchement. La mortalité maternelle fait surtout des ravages parmi les femmes les plus pauvres, les moins instruites, et celle qui vivent dans des zones rurales. Les causes de cette situation sont multiples : Carence du gouvernement : malgré les efforts déployés, les politiques en matière des soins de santé présentent d’importantes lacunes dans leur mise en œuvre. Les soins de santé sont peu accessibles et nombreux centres de santé ont des conditions d’hygiène déplorables. Une discrimination à l’égard des femmes : les femmes du Burkina Faso n’ont pas les mêmes chances d’accès à l’éducation, aux soins de santé ou à l ‘emploi. Dans les zones rurales notamment, les femmes ne participent pas assez quand il s’agit de prendre une décision essentielle concernant la famille. Les mariages précoces sont fréquents et les mutilations génitales féminines sont également très courantes. Lorsqu’elles sont confrontées à une grossesse non désirée, en particulier quand elles ne sont pas mariées, les femmes ont recours à des avortements réalisés dans de très mauvaises conditions, au péril de leur santé et de leur vie. Amnesty International a décidé d’agir pour améliorer la santé maternelle au Burkina Faso, car la santé c’est tout d’abord un droit fondamental. Demandez au gouvernement du Burkina Faso de mettre tout en œuvre pour respecter les engagements pris en matière de santé de reproduction, de lutte à la pauvreté et de respect (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.