Action : Emmanuel Egbo, exécuté de manière extrajudiciaire par les forces de police nigérianes

Emmanuel Egbo, un adolescent de quinze ans, a été exécuté de manière extrajudiciaire par un policier à Enugu, le 25 septembre 2008. D’après des témoins, il jouait avec d’autres enfants devant la maison de son oncle quand un policier s’est arrêté pour discuter avec eux. Deux autres agents l’ont rejoint ; l’un d’eux a dégainé son arme et a abattu l’adolescent, affirmant qu’il avait commis un vol à main armée. Les témoins assurent qu’Emmanuel Egbo n’était pas armé. La famille d’Emmanuel Egbo s’est entretenue à plusieurs reprises avec des responsables de la police d’Enugu. Après un certain nombre de visites, elle a appris que le policier chargé de l’enquête sur la mort de l’adolescent avait été muté à un autre poste. « L’agent nous a dit que le garçon avait commis un vol à main armée et que l’affaire était close. Pour nous, cette fin est un cauchemar », ont raconté ses proches. En août 2009, la famille a découvert que le corps d’Emmanuel Egbo avait disparu de la morgue. En décembre, il était toujours introuvable. Articles en rapport sur amnesty.be Thèmes : Lutte contre l’impunité Nigéria

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !