Écrire sursis d’un mois pour Henry Skinner, un condamné à mort

Action complémentaire sur l’AU 31/10, AMR 51/018/2010, 19 février 2010 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 17 MARS 2010. L’exécution de Henry Skinner a été repoussée d’un mois et fixée au 24 mars. Cet homme a été déclaré coupable du meurtre de sa compagne et des deux fils de celle-ci, tués en 1993 dans la maison où ils vivaient tous les quatre. Clamant son innocence, il demande à la justice de pratiquer sur des éléments de preuve des tests ADN qui pourraient le mettre hors de cause. La date d’exécution de Henry Skinner avait été fixée au 24 février. Le 16 février, le juge présidant le tribunal devant lequel Henry Skinner a été déclaré coupable, en 1995, a annulé le mandat d’exécution à son encontre au motif qu’une erreur de procédure avait été commise lors de sa délivrance. Modifiant cet acte, le juge a fixé une nouvelle date d’exécution : « Par ordre du tribunal, l’accusé, Henry Watkins Skinner, qui a été déclaré coupable de meurtre passible de la peine capitale et condamné à ce châtiment, sera exécuté à tout moment après 18 heures le 24 mars 2010, par l’injection intraveineuse d’une ou plusieurs substances en quantité létale suffisante pour entraîner sa mort et ce jusqu’à ce que la mort dudit Henry Watkins Skinner s’ensuive. », a-t-il indiqué. Informés de la décision du juge le 17 février, les avocats de Henry Skinner se sont dits consternés qu’une nouvelle date ait été fixée malgré les efforts déployés auprès des tribunaux pour que l’accusation leur livre des éléments provenant du lieu des meurtres afin que des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.