Action : Des victimes invisibles, protégez les migrants au Mexique

Des milliers de migrants sans papiers transitant par le Mexique, notamment des femmes et des enfants, sont victimes de passages à tabac, d’enlèvements, de viols, et même de meurtres. Des bandes criminelles seraient responsables de la majorité de ces crimes, mais on signale aussi des abus de la part d’agents de l’État. Les migrants qui subissent ces atteintes portent rarement plainte car ils craignent d’être expulsés. Il en résulte que les auteurs de ces agissements jouissent d’une impunité quasi-systématique. Une directive de 2007 qui permet aux migrants irréguliers ayant subi un crime, ou ayant assisté à un crime, d’obtenir des visas temporaires pendant le déroulement de la procédure pénale est rarement appliquée. Au lieu de cela, toute personne qui ne peut prouver qu’elle est en situation régulière, y compris s’il s’agit d’un migrant victime d’un crime, est livrée aux autorités responsables des migrations, conformément à l’article 67 de la Loi générale relative à la population. Dans un rapport intitulé Des victimes invisibles : Protéger les droits des migrants au Mexique (AMR 41/ 014/2010) publié le 28 avril 2010, Amnesty International demande que des mesures soient prises immédiatement pour garantir l’accès des migrants aux mécanismes de traitement des plaintes quelle que soit leur situation et pour que des enquêtes efficaces soient menées. Articles en rapport sur amnesty.be Mexique Thèmes : Droit d’asile Thèmes : Lutte contre l’impunité Campagne permanente : Halte à la violence contre les femmes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.