Écrire Les expulsions forcées de Roms en Serbie doivent cesser

AU 90/10, EUR 70/007/2010, 22 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 JUIN 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités de Belgrade, la capitale de la Serbie, s’apprêtent à procéder à l’expulsion forcée d’une communauté rom vivant dans des habitations précaires dans un quartier connu sous le nom de Belville. Au moins 300 foyers vont être démolis pour laisser la place à une nouvelle route. À a suite de ces expulsions, prévues pour les jours à venir, ces familles pourraient ne pas retrouver de domicile. Le 30 mars, l’adjoint au maire de Belgrade a annoncé publiquement que les expulsions débuteraient fin avril afin de faire de la place pour une route permettant d’accéder à un nouveau pont qui doit être construit sur la Save. Les Roms de Belville ne disposent pour l’instant d’aucune information sur ce projet d’expulsion. Les autorités n’ont pas tenté de consulter les habitants concernés sur les projets d’expulsion ni sur les autres solutions envisageables. Les habitants n’ont reçu aucune proposition de relogement convenable ni aucune information à ce sujet. Au lieu de cela, l’adjoint au maire a déclaré que les familles seraient logées dans des conteneurs. D’autres familles roms de Belgrade vivent actuellement dans ces conteneurs, mal aérés, humides et surpeuplés, depuis leur expulsion l’an dernier. La semaine dernière, Amnesty International a reçu des informations indiquant que des employés de la ville de Belgrade se seraient (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir