Signer en ligne Action : Pérou, les violences contre des Indigènes doivent faire l’objet d’une enquête

Il y a un an, le 5 juin 2009, une manifestation organisée par des Indigènes afin de dénoncer l’exploitation des ressources naturelles sur les terres qu’ils occupaient traditionnellement s’est soldée par la mort de 33 personnes. Plus de 200 autres personnes ont été blessées lorsque la police a mis fin à ce rassemblement, qui se tenait depuis 50 jours sur un tronçon de route – appelé Curva del Diablo – conduisant à Bagua et Bagua Grande, dans le département d’Amazonas (Pérou). Parmi les victimes figuraient vingt-trois policiers, cinq habitants des villes de la région et cinq Indigènes. À ce jour, on ignore toujours ce qu’il est advenu d’un policier. Les manifestants dénonçaient le fait que des lois relatives à l’exploitation des ressources naturelles sur des terres traditionnellement occupées par des peuples indigènes aient été adoptées sans que les populations en question aient été consultées, alors même que ces dispositions pouvaient affecter leurs droits. Le droit des peuples indigènes d’être consultés au sujet de toute mesure législative ou administrative qui les concerne est reconnu par la Convention 169 de l’Organisation internationale du travail (OIT) et la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones. Le 27 mai, Alberto Pizango, dirigeant de l’une des principales organisations indigènes du pays, l’AIDESEP (Asociación Interétnica de Desarrollo de la Selva Peruana), a été arrêté à son retour du Nicaragua, où il s’était exilé. Cet homme avait fui il y a près d’un an, après (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.