Signer en ligne Action : Il faut mettre fin aux expulsions forcées de Roms en Slovaquie

J’ai du mal à croire que dans la Slovaquie d’aujourd’hui, un pays qui fait partie de l’Union européenne, il [le maire du village de Plavecký Štvrtok] soit autorisé à jeter 600 personnes à la rue. Aneta, habitante du quartier rom. Dans le village de Plavecký Štvrtok, situé à une vingtaine de kilomètres au nord de la capitale slovaque Bratislava, les autorités locales prévoient d’expulser de force quelque 90 familles roms de leurs maisons situées en lisière du village, dans les semaines qui viennent. Les Roms vivent à Plavecký Štvrtok sur les mêmes terres depuis plusieurs générations. Pourtant, ces derniers mois, la municipalité leur a demandé de prouver la légalité de leurs constructions, en fournissant des preuves telles que des permis de construire, des certificats de propriété et autres documents. Ils ont été avertis que s’ils ne pouvaient fournir les documents requis, leurs maisons feraient l’objet d’avis de démolition. Dans la plupart des cas, les Roms ne sont pas détenteurs de ce type de documents, car ils ne sont pas propriétaires des terrains sur lesquels ils vivent. Depuis janvier 2010, la municipalité a adressé des avis à 18 familles leur notifiant de démolir elles-mêmes leurs maisons dans un délai de trois mois, parce qu’elles n’avaient pas fourni les documents requis. Si elles n’obtempèrent pas, la municipalité fera intervenir des bulldozers pour procéder aux démolitions. Darina, l’une des habitantes du quartier rom a déclaré à Amnesty International : Nous n’avons nulle part où aller. C’est (...)

Action suspendue

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.