Action : Maher Arar, un citoyen canadien disposant également de la nationalité syrienne, arrêté à l’aéroport de New York

Maher Arar, un citoyen canadien disposant également de la nationalité syrienne, a été arrêté le 26 septembre 2002 à l’aéroport de New York, de retour de Tunisie où il avait visité la famille de sa femme. Après 12 jours de détention au secret par les autorités étasuniennes, il fut envoyé en Syrie via la Jordanie, où il fut détenu pendant un an. Au cours de cette année il passa 10 mois dans une cellule souterraine obscure et minuscule et fut soumis à diverses tortures. Comme il l’a raconté à AI, cette minuscule cellule ne disposait que de deux couvertures sur le sol et via un petit conduit, les chats et les rats urinaient directement sur lui. Pendant les premiers six mois, il n’a pas eu accès à la lumière du jour. Au bout de cette année, Maher Arar fut libéré sans inculpation et renvoyé au Canada. Une enquête menée par les autorités canadiennes a établi qu’il avait effectivement été torturé, et que son arrestation par les autorités étasuniennes était en partie basée sur des informations erronées. Les autorités canadiennes ont présenté des excuses officielles à Maher Arar et lui ont donné une indemnisation pour le rôle joué par le Canada dans son emprisonnement et la torture qui lui a été infligée. Les autorités des EU, au contraire, n’ont jamais présenté d’excuses à Maher Arar et ne lui ont offert aucune réparation. Président Barack Obama Représentant Nadler, Senateur Schumer, Senateur Gillibrand Maher Arar a intenté une action contre les autorités étasuniennes, sur la base du fait qu’elles ont conspiré pour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.