Action : le parlement lithuanien doit rejeter une loi homophobe

Le 16 décembre, le parlement lithuanien (Seimas) votera un projet de loi qui tendrait à punir le fait de promouvoir les relations homosexuelles d’une amende de 580 à 2.900 euros Le 12 novembre le parlement a approuvé en première lecture un amendement à l’Article 124 du Code Administratif lithuanien stipulant que le fait de promouvoir publiquement des relations homosexuelles doit être puni d’une amende de 2.000 à 10.000 litas. L’initiative législative est manifestement discriminatoire et restreindrait de façon illégale le droit d’expression des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres lithuaniens. Elle viole les obligations de la Lituanie vis-à-vis du droit international. C’est pourquoi Amnesty International demande fermement aux des membres du parlement lithuanien de voter contre cet amendement discriminatoire du Code Administratif. Amnesty International s’inquiète aussi de la formulation vague du nouvel Article 214 qui permettrait de punir presque n’importe quelle expression ou représentation de l’homosexualité ou d’information à son sujet. Cela inclut, mais ce n’est pas limitatif, les campagnes sur les droits humains faisant référence à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre, l’information dans le domaine de la santé à la population LGBT, l’organisation de festivals de films gays et lesbiens ainsi que la participation à des évènements tournant autour de la Pride. Le promoteur de ce projet de loi, le parlementaire Petras Gražulis – bien connu pour ses opinions homophobes et sa forte (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir