Signer en ligne Action : Les autorités françaises doivent cesser de stigmatiser les Roms

Confrontées au risque constant d’être évacuées des camps où elles vivent en France, des centaines de familles roms roumaines et bulgares marginalisées pourraient se trouver sans logement convenable cet hiver. Le sentiment anti-roms et les pratiques discriminatoires des autorités françaises se sont généralisés et intensifiés en 2010. En juillet, en évoquant les campements non autorisés de Roms, le président Nicolas Sarkozy a parlé de « sources de trafics illicites, de conditions de vie profondément indignes, [et] d’exploitation des enfants à des fins de mendicité, de prostitution ou de délinquance. » Lors d’une réunion ministérielle, il a ordonné de procéder au démantèlement de ces sites dans les trois mois et demandé l’adoption de réformes législatives pour accélérer la procédure d’expulsion de Roms hors de France. Le 5 août, le ministère français de l’Intérieur a envoyé aux préfets une circulaire indiquant que les camps de Roms devaient être démantelés en priorité. La circulaire du 5 août faisait suite à des instructions diffusées conjointement par le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Immigration, qui décrivaient à l’intention des autorités locales et des organes d’application des lois des mesures spécifiques afin (i) de démanteler les camps illicites, (ii) d’identifier ceux des habitants qui n’étaient pas français et dont la situation au regard de la législation sur l’immigration était irrégulière, (iii) de déterminer s’il y avait eu des atteintes à l’ordre public, et (iv) de prendre des mesures pour expulser (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.