Action : Après avoir purgé une peine de quatre ans de prison, Chen Guangcheng est assigné à résidence avec ses proches

Le 18 août 2006, Chen Guangcheng (???), un défenseur des droits humains atteint de cécité a été condamné à quatre ans et trois mois d’emprisonnement pour avoir donné des conseils juridiques à des habitants de la ville de Linyi. Ces villageois ont intenté une action en justice contre les autorités locales car dans le cadre de la législation nationale relative au planning familial, elles ont procédé à des stérilisations et des avortements forcés sur des milliers de femmes de la région. Chen Guangcheng a purgé cette peine, confirmée en appel, jusqu’au 9 septembre 2010, date à laquelle il a été libéré. Pourtant, loin de pouvoir jouir de cette liberté retrouvée, il a - depuis - été assigné à résidence avec son épouse, leur petite fille et sa mère, âgée de 76 ans. Son fils, quant à lui vit à Yinan, chez sa tante afin qu’il puisse poursuivre sa scolarité. Pour une information complète : Voir le Dossier Individu en danger Articles en rapport sur amnesty.be ChineThèmes : Halte à la torture Thèmes : Lutte contre l’impunité

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir