Signer en ligne Action : Guatemala, stop aux violences et aux homicides qui touchent les femmes

Tous les jours, au Guatemala, des femmes meurent, tuées en toute impunité. Selon les chiffres officiels, 685 femmes ont ainsi été tuées en 2010. En 2008, le Congrès guatémaltèque a promulgué une loi qui caractérise les différents crimes violents touchant les femmes, créé des tribunaux spéciaux, et livre des lignes directrices quant aux peines. Pourtant, sur l’ensemble des cas d’homicides constatés, moins de 4% débouchent sur la condamnation des auteurs présumés. Très souvent, le fait que la victime soit une femme est un facteur déterminant dans le mobile du crime, la manière dont les autorités prennent en main l’affaire et la manière dont les femmes sont tuées (viols, mutilations et démembrements précèdent fréquemment ces meurtres). Les sorts de Maria Isabel Franco et de Mindi Rodas incarnent cette situation. La première avait 15 ans lorsqu’elle a été violée et brutalement assassinée, en décembre 2001. Sa mère, Rosa Franco, se bat toujours aujourd’hui pour obtenir justice, ce qui l’expose à des menaces de mort de la part de personnes inconnues. Mindi Rodas, une domestique âgée de 22 ans, a quant à elle été attaquée par son mari en décembre 2009, alors qu’elle lui demandait une petite somme d’argent pour son fils. L’homme fut condamné et la jeune fille a pu bénéficier d’une assistance chirurgicale à Mexico. Elle s’est ensuite installée dans un refuge au Guatemala, jusqu’en juillet 2010. Le 17 décembre suivant, Mindi Rodas n’est jamais rentrée chez elle. Un mois après sa disparition, sa famille fut informée du fait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.