Action mail : Pour que justice soit enfin rendue à Ernest Manirumva

Ernest Manirumva enquêtait sur des cas de corruption dans la police burundaise. Il était vice-président de l’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME), une organisation de la société civile burundaise et vice-président d’un organisme officiel de réglementation des marchés publics. Il a été mortellement poignardé en avril 2009. Le procès des auteurs présumés de ce meurtre qui a débuté en juillet 2010, devait s’achever la fin de cette même année. Or, aujourd’hui, il n’a toujours pas abouti. Le 15 juin, il a - une nouvelle fois - été interrompu pour des questions de procédure. Dans cette affaire, la lenteur des autorités judiciaires burundaises est inquiétante comme le sont les menaces dont sont victimes Pacifique Nininahazwe, Gabriel Rufyiri, Pierre Claver Mbonimpa et Solange Habonimana, quatre défenseurs des droits humains qui font campagne pour que justice soit rendue à Ernest Manirumva. Il faut donc que le procès reprenne au plus vite afin les responsables présumés de ce crime soient traduits en justice et condamnés sui leur responsabilité était engagée. Mais, il faut aussi que les amis d’Ernest soient protégés et que les témoins - en particulier ceux qui sont susceptibles de détenir des informations impliquant des membres des forces de sécurité burundaises - puissent comparaître devant les instances judiciaires en toute sécurité. Articles en rapport sur amnesty.be BurundiThèmes : Lutte contre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir