Signer en ligne Action : Roumanie, de nombreuses familles roms vivent dans l’angoisse de devoir « partir »

A l’heure où beaucoup d’entre nous se préparent à prendre le départ pour un temps de repos estival, de nombreuses familles roms vivent dans l’angoisse de devoir « partir », c’est-à-dire perdre une fois de plus leur maison, leurs possessions et leur semblant de sécurité. Plus de 400 personnes vivant dans un camp de Roms de la rue Cantonului, à la périphérie de Cluj-Napoca, en Roumanie, risquent d’être expulsées de force. En effet, la SA Bucuresti des chemins de fer (CFR), une entreprise publique qui gère les terrains dans cette zone, a demandé à un tribunal d’ordonner la démolition immédiate des maisons construites à cet endroit. La CFR a demandé que le tribunal ordonne aux résidents de détruire eux-mêmes leurs maisons, autrement elle serait autorisée à procéder à la démolition et à faire payer tous les frais en découlant aux habitants. Amnesty International s’inquiète du fait que cette entreprise ait réclamé une décision de justice à effet immédiat, sans inclure une date raisonnable ni permettre un délai de consultation. Une audience en la matière aura lieu le 12 août devant le tribunal de Cluj-Napoca. Amnesty International appelle les autorités roumaines impliquées dans cette affaire (la société nationale de chemins de fer, le ministère des Transports, le ministère du Développement régional et du Tourisme et la municipalité de Cluj-Napoca) à veiller à ce qu’elles respectent les normes internationales contraignantes relatives au droit au logement des habitants de la rue Cantonului. Aux termes des traités (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.