Action : Amnesty International se mobilise en faveur de la Communauté de San José de Apartado

La Communauté de San José de Apartado, nous connaissons bien. Amnesty a publié de nombreuses actions urgentes en faveur de cette communauté, créée en 1997, et dont le seul crime est de vouloir se soustraire au conflit armé déchirant la Colombie ... Plus de 160 membres de la communauté ont été assassinés depuis. En mai 2007, nous lancions, à l’occasion de ses 10 années de vie, une Action de Soutien à la communauté, toujours harcelée et menacée ... En plein été, nous dénoncions dans une Action Urgente, l’assassinat de Dario Torres, l’un de ses dirigeants. Depuis, la violence n’a pas cessé, malgré les injonctions de la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme au gouvernement colombien, malgré la soi-disant démobilisation des paramilitaires, vantée par le gouvernement ... En octobre, novembre, décembre 2007, plusieurs cas de menaces et d’assassinats ont été rapportés. Un exemple parmi d’autres : l’enlèvement et l’assassinat, apparemment par des membres de l’Armée, le 23 décembre 2007 de María Margarita Giraldo Usuga, membre de la Communauté de Paix. Un des épisodes les plus barbares de cette répression contre la Communauté de San José de Apartado fut l’assassinat, en février 2005, près du hameau de Mulatos, du dirigeant de la Commuauté Luis Eduardo Guerra, de sa compagne, de son fils de 11 ans, ainsi que cinq autres personnes, dont un tout petit enfant. Après cet épisode, les habitants de Mulatos ont dû fuir le hameau. Trois ans après ce massacre, les habitants de Mulatos reviennent chez eux. Ce retour, comme (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir