Signer en ligne Action : Nigeria, Shell doit admettre ses responsabilités, les assumer et nettoyer

La contamination de l’Ogoniland est si grave que les Nations Unies estiment qu’il faudra certainement plus de vingt-cinq ans pour dépolluer entièrement la zone. Elles ont aussi proposé la création d’un fonds spécial doté d’un montant initial d’un milliard de dollars pour commencer le nettoyage. Un nouveau rapport d’Amnesty International et du Centre nigérian pour l’environnement, les droits humains et le développement (CEHRD), intitulé "Nigeria. La vraie « tragédie ». Retards et incapacité à stopper à stopper les fuites de pétrole dans le delta du Niger", souligne que de graves irrégularités institutionnelles et réglementaires ont suivi les deux grands déversements d’hydrocarbures survenus en 2008 près de la ville de Bodo, dans l’Ogoniland. Trois ans plus tard, Shell n’a toujours pas nettoyé les dégâts causés par la pollution et la population continue à souffrir. Lecture Nigéria : Shell forcée de reconnaître sa responsabilité dans les marées noires par AmnestyFrance http://www.youtube.com/watch?v=OronV0HzXBg&version=3&hl=fr_FR&rel=0 Amnesty International demande à Shell de fournir en totalité le milliard de dollars permettant d’établir le fonds spécial. Lecture Marée noire au Nigeria : témoignage de Celia et Emmanuel par AmnestyFrance http://www.youtube.com/watch?v=zdBtlDgf4Bw&version=3&hl=fr_FR&rel=0 Articles en rapport sur amnesty.be NigériaCampagne Exigeons la dignité : Entreprises, défendre l’obligation de rendre des comptes Campagne permanente : Exigeons la (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !