Signer en ligne Action : Garantissez le respect des droits humains dans la nouvelle Constitution tunisienne

Un an après que les manifestants eurent mis fin au régime répressif de Zine el Abidine Ben Ali, les Tunisiens attendent toujours que leurs droits fondamentaux soient respectés. ??L’Assemblée nationale constituante élue en octobre est chargée de rédiger une nouvelle constitution pour la Tunisie. Amnesty International l’exhorte à veiller à ce que cette constitution inclue les garanties fondamentales qui protègeraient les Tunisiens des abus qu’ils ont subis lorsque Zine el Abidine Ben Ali était au pouvoir – soit des violations des droits humains telles que la torture, des arrestations arbitraires et des procès iniques. ??Sous le régime du président Ben Ali, la Constitution a perdu son pouvoir de protection de la population contre les atteintes aux droits humains ; au lieu de cela, les autorités ont adopté de nouvelles lois toujours plus répressives contre les Tunisiens. Les services de sécurité et la justice suivaient les consignes des autorités plutôt que les préceptes du droit, et étaient utilisés pour punir quiconque dénonçait la répression ou l’injustice sociale – ou osait tout simplement défier les autorités. La torture était monnaie courante et la lutte contre le terrorisme était invoquée pour justifier les abus. Les autorités célébraient le « miracle économique » tunisien alors même que de nombreux Tunisiens voyaient leurs droits économiques, sociaux et culturels les plus fondamentaux bafoués. Les Tunisiens ont perdu l’espoir que les violations des droits humains soient punies et perdu leur foi dans les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir