Signer en ligne Action : Il faut mettre fin aux procès iniques en Égypte

Des milliers d’Égyptiens attendent d’obtenir justice. Un an après la « révolution du 25 janvier », cette perspective semble plus lointaine que jamais. Lecture Ahmed Harara: Un an après la « révolution du 25 janvier » par Amnesty International http://www.youtube.com/watch?v=YUBX5DUVVfg&version=3&hl=fr_FR Les tribunaux militaires ne sauraient rendre justice. En Égypte, ils foulent aux pieds les droits humains les plus élémentaires, tels que le droit à un procès équitable et le droit d’interjeter appel devant une instance supérieure. Depuis le soulèvement, ils ont jugé 12 000 citoyens égyptiens et en ont condamné environ 8 000 pour des crimes tels que la « brutalité » ou la « violation du couvre-feu ». Les condamnations prononcées vont de quelques mois à plusieurs années de prison. Certains accusés ont même été condamnés à mort. Les dirigeants militaires égyptiens ont annoncé qu’ils allaient libérer près de 2000 personnes incarcérées après avoir été jugées par un tribunal militaire. Ils n’ont pas indiqué, cependant, combien de personnes resteraient derrière les barreaux. Il est temps de mettre définitivement fin à ces procès iniques. Demandez au Conseil suprême des forces armées de mettre un terme aux procès militaires de civils. Articles en rapport sur amnesty.be EgypteThèmes : Lutte contre l’impunité Thèmes : Halte à la (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !