Action : Combien de personnes devront encore être tuées en Syrie ?

Le 04 Février 2012, la Russie et la Chine ont opposé leur veto à un projet plutôt faible de résolution du Conseil de sécurité de l’ONU malgré le large soutien de cette résolution par les autres membres du Conseil. Le veto a été accompagné d’une escalade choquante de l’utilisation de la force par les autorités syriennes contre plusieurs quartiers résidentiels de Homs. Selon nos contacts sur le terrain, plus de 300 personnes ont été tuées depuis, dont 280 dans la ville de Homs. La majorité des morts sont des gens désarmés. Des centaines d’autres personnes auraient été blessées et beaucoup d’entre eux sont traitées dans des hôpitaux de campagne de fortune ou à leur domicile. Les arrestations se poursuivent à travers la Syrie et des milliers de personnes sont probablement détenues au secret et encourent un risque élevé de torture et autres mauvais traitements. Amnesty International considère le veto des gouvernements russe et chinois "totalement irresponsable" et une "trahison choquante du peuple de la Syrie." Le gouvernement syrien semble penser que le droit de veto du Conseil de sécurité lui a donné le feu vert pour écraser la résistance en Syrie par tous les moyens - la Russie a besoin de préciser, d’une voix forte, que ce n’est pas le cas. Articles en rapport sur amnesty.be SyrieThèmes : Lutte contre l’impunité Thèmes : Halte à la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir