Action : Tayyeb Karimi et Yazdan risquent une exécution imminente

Tayyeb Karimi et Yazdan risquent une exécution imminente en étant précipités d’une falaise (partab az bolandi). Ils sont accusés de l’enlèvement et du viol de deux jeunes hommes ainsi que de vol et ont été condamnés à mort en mai 2007 par un juge de Shiraz, province de Fars dans le sud de l’Iran. Quatre autres hommes ont été condamnés à 100 coups de fouet pour leur implication dans les mêmes crimes. Le 2 janvier un journal annonçait que leur condamnation avait été confirmée par la Cour suprême. Lors d’une conférence de presse le 15 janvier Ali Reza Jamshidi, porte-parole du pouvoir judiciaire, déclara que les peines avaient été confirmées par la Cour suprême mais que le chef de ce pouvoir judiciaire (qui donne son approbation à toute peine capitale mais peut aussi les suspendre) n’avait pas pris sa décision finale. Nous vous demandons donc d’envoyer aussi rapidement que possible des appels stipulant qu’Amnesty International reconnaît aux gouvernements le droit et la responsabilité de traduire en justice toute personne suspectée de délit mais qu’elle s’oppose de façon inconditionnelle à la peine de mort ainsi qu’à la flagellation ou à tout autre châtiment corporel inhumain et dégradant. Demandez aux autorités de se conformer au moratoire sur l’application de la peine de mort décidé par l’Assemblée Générale des Nations Unies en décembre 2007 et de commuer les sentences de Tayyeb Karimi et Yazdan. Demandez-leur également de commuer les peines de flagellation infligées aux quatre autres personnes. Envoyez vos (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir