Signer en ligne Action : luttons contre la mortalité maternelle au Burkina Faso

Le gouvernement du Burkina Faso est à féliciter pour son engagement dans la lutte contre la mortalité maternelle et pour ses efforts à encourager la population à se mobiliser contre ce problème. La mortalité maternelle serait considérablement réduite en assurant l’accès aux soins obstétricaux d’urgence, gratuits, pour toutes les femmes au Burkina Faso. Amnesty International est conscient que le gouvernement burkinabé subventionne actuellement 80 pour cent du coût des accouchements et des soins obstétricaux et néonatals. Cependant, beaucoup de femmes meurent car elles n’ont pas les moyens de payer le traitement nécessaire. Le 12 février 2010, lors d’une réunion avec la délégation d’Amnesty International, le Président Blaise Compaoré s’est engagé à lever toutes barrières financières aux soins obstétricaux d’urgence au Burkina Faso. Pourtant, en dépit de progrès réalisés dans le développement des études de faisabilité, deux ans après cet engagement, des mesures concrètes doivent encore être prises. Lecture Célébration du 8 mars: Tiken Jah Fakoly et Amnesty International contre la mortalité maternelle par Droit Libre TV http://www.youtube.com/watch?v=nFd2G8xvoug&version=3&hl=fr_FR&rel=0 Nous demandons de tout faire pour que toutes les femmes au Burkina Faso aient gratuitement accès aux soins obstétricaux d’urgence. Nous encourageons le gouvernement du Burkina Faso à annoncer et à entreprendre des mesures concrètes afin d’honorer la promesse de lever tous les obstacles financiers aux soins (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir