Signer en ligne Action : Iran, vague d’arrestations en amont des élections législatives

Amnesty International craint que la vague actuelle d’arrestations de professionnels des médias et de blogueurs n’ait pour but de limiter la liberté d’expression en prévision des élections législatives devant se tenir en Iran le 2 mars 2012. Ces arrestations indiquent que les autorités iraniennes choisissent une nouvelle fois de restreindre la liberté d’expression et d’association afin, semble-t-il, de troubler le débat public et de prévenir toute critique potentielle du bilan des autorités dans divers domaines, dont les droits humains et les performances économiques, en amont de l’ouverture de la campagne électorale. Amnesty International exhorte les autorités à libérer toutes les personnes appréhendées ces dernières semaines, à moins qu’elles ne soient inculpées dans les meilleurs délais d’une infraction dûment reconnue par la loi et jugées conformément aux normes internationales d’équité des procès. L’organisation estime que la justice iranienne doit clairement indiquer qu’en Iran tout un chacun a le droit d’exprimer librement ses opinions, notamment en ce qui concerne les élections qui s’annoncent, et que les restrictions et arrestations de ce type bafouent les obligations internationales de l’Iran en matière de droits humains, notamment en ce qui concerne l’exercice pacifique des droits à la liberté d’expression, d’association ou de réunion. Le 8 janvier 2012, Heydar Moslehi, le ministre du Renseignement, a annoncé que les autorités avaient appréhendé plusieurs « perturbateurs d’élections » à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.