Signer en ligne Action : Yémen, stop aux discriminations que connaissent les femmes

Au début de l’année 2011, le gouvernement yéménite proposait des réformes constitutionnelles qui devaient permettre au président Ali Abdullah Saleh de garder indéfiniment le pouvoir, puis de le transmettre à ses fils. Cette proposition a déchaîné presque immédiatement des protestations. Très vite, d’autres manifestations ont eu lieu à la suite de l’arrestation de Tawakkol Karman, présidente de l’ONG « Femmes journalistes sans chaînes », et se sont heurtées à une réponse violente des forces de sécurité. Un mouvement massif de contestation a alors vu le jour. Depuis, le président Saleh a signé un accord sur la transmission des pouvoirs habilitant le vice-président à désigner un nouveau Premier ministre à la tête d’un « gouvernement de réconciliation nationale » et à organiser des élections présidentielles. Un gouvernement provisoire – un Premier ministre venu de l’opposition et un gouvernement national constitué de 10 représentants du parti au pouvoir et de l’opposition – est aujourd’hui en place pour une durée de 2 ans. En contrepartie, une loi a été votée accordant au président Saleh une immunité totale de poursuites, et à toutes les personnes qui ont travaillé sous sa direction durant ses 33 années au pouvoir une immunité de poursuites pénales dans les « cas motivés par des considérations politiques ». Les manifestations continuent aujourd’hui pour dénoncer cette loi et demander que le président Saleh et ses subordonnés soient traduits en justice pour les violations des droits humains commises. Amnesty International a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.