Écrire Bahrein. Etat de santé préoccupant de Abdulhadi Al Khawaja, un militant en grève de la faim

Action complémentaire sur l’AU 139/11, MDE 11/023/2012, 12 avril 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 MAI 2012. Abdulhadi Al Khawaja, l’un des 14 militants emprisonnés à Bahreïn, est en mauvaise santé. Il en est à son 64e jour de grève de la faim. Les autorités ont refusé de libérer ces 14 militants de l’opposition, qui doivent comparaître devant la Cour de cassation le 23 avril. Amnesty International craint qu’Abdulhadi Al Khawaja meure en détention. La Cour de cassation aurait dû réexaminer le 2 avril le verdict et les peines prononcés en 2011 par un tribunal militaire contre 14 militants de l’opposition. Ce jour-là, toutefois, la Cour a décidé de repousser l’audience au 23 avril et a rejeté la demande de leurs avocats qui souhaitaient que les 14 militants soient libérés sous caution. Il s’agit de prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leurs droits à la liberté d’expression et d’association : ils ont été condamnés à des peines allant jusqu’à la réclusion à perpétuité par un tribunal militaire, en juin 2011, à l’issu d’un procès inique. L’une de ces personnes, Abdulhadi Al Khawaja, qui bénéficie de la double nationalité bahreïnite et danoise, poursuit la grève de la faim qu’il a entamée le 8 février 2012. Sa santé s’est terriblement dégradée depuis qu’il a décidé, aux alentours du 29 mars, de commencer à réduire les quantités de glucose et de minéraux qu’il ingérait, jusqu’à ne plus boire que de l’eau. Au cours de la semaine dernière, il a d’abord été transféré à l’hôpital du (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.