Action : Luttons contre l’homophobie en Afrique du Sud

Le 24 avril 2011, Noxolo Nogwaza, une lesbienne de 24 ans a été assassinée en rentrant d’une soirée avec des amis. Violée et battue, elle a été poignardée et jetée dans un fossé. Selon diverses informations recueillies par Amnesty International, Noxolo Nogwaza a été victime de cette agression en raison de son orientation sexuelle. Un an après sa mort, aucun progrès n’a été réalisé dans l’enquête sur son assassinat et son ou ses assassins est ou sont toujours en fuite. Au cours de ces cinq dernières années, 10 femmes lesbiennes ont été violées et tuées dans des townships d’Afrique du Sud. Trois de ces femmes - Eudy Simelane, Girly S’Gelane Nkosi et Noxolo Nogwaza - ont été tuées à KwaThema, à l’est du canton de Johannesbourg. Mise à jour de septembre 2012 Aucune information supplémentaire sur l’avancée de l’enquête n’a été communiquée par la police depuis le début de la campagne. La famille de Noxolo remercie Amnesty International de ses efforts et a engagé l’organisation à maintenir ses pressions sur la police pour qu’elle établisse les faits. Des lettres peuvent être envoyées à la police nationale et au ministre de la Justice et des Affaires constitutionnelles avec copie à l’ambassade d’Afrique du Sud dans votre propre pays. Merci d’agir en priorité par courrier en suivant les recommandations ci-dessous Action par Email en remplissant le formulaire ci-dessous Articles en rapport sur amnesty.beThèmes : LGBT Campagne permanente : Halte à la violence contre les femmes Thèmes : Droits des femmes Afrique du (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.