Amir Yaghoub Ali

[Le juge a dit :] Amir est un homme, pourquoi s’est-il préoccupé d’activités de femmes ? Il ferait mieux de se concentrer sur ses études. Behnaz Mokhtari, mère d’Amir Yaghoub Ali Amir Yaghoub Ali, étudiant âgé de vingt ans, est membre du Comité des hommes de la Campagne pour l’égalité. Il risque des poursuites et une peine d’emprisonnement pour avoir pacifiquement recueilli des signatures sur une pétition demandant l’égalité entre les femmes et les hommes devant la loi, ce qui constitue une activité illégale en Iran. Étudiant à l’université Allameh Tabatabaï de Téhéran, d’où il a été suspendu en raison de son militantisme politique au sein d’une organisation étudiante, Amir Yaghoub Ali a été arrêté le 11 juillet 2007 dans le parc Andishe, à Téhéran, alors qu’il recueillait des signatures. D’abord détenu dans un poste de police, il a été transféré à la section 209 de la prison d’Evin, contrôlée par le ministère du Renseignement. Il a été libéré le 8 août 2007 après avoir versé une caution de 20 millions de tomans (environ 14 800 euros), mais il risque des poursuites pour propagande contre le régime portant atteinte à la sécurité nationale ». L’audience prévue le 16 décembre 2007 n’a pas pu avoir lieu en raison de l’absence du juge principal. En cas d’incarcération, Amir Yaghoub Ali deviendrait un prisonnier d’opinion. Agissez ! Ecrivez, en termes polis, au responsable du pouvoir judiciaire. Demandez-lui l’abandon de toutes les charges retenues contre Amir Yaghoub Ali en lien avec son travail de campagne pacifique en faveur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.