Action : Exécutions en Gambie, un moratoire sous condition ne suffit pas

S’inscrivant à contre-courant du mouvement en faveur de l’abolition de ce châtiment en Afrique de l’Ouest et provoquant un tollé au niveau international, la Gambie a repris les exécutions de prisonniers condamnés à la peine capitale au mois d’août 2012 après près de 30 ans d’interruption des exécutions. Le Président a par la suite décrété un moratoire ‘sous condition’. Beaucoup de condamnés ont été condamnés à la sentence capitale à l’issue d’un procès inique ou motivé par des considérations politiques. Nombre de condamnés à mort n’ont pas pu consulter d’avocat ni bénéficier d’une véritable procédure d’appel. Le 19 octobre, la Cour Suprême gambienne a, à l’unanimité, confirmé la sentence capitale de sept hommes accusés de trahison. Ces hommes risquent d’être exécutés prochainement. Nous vous demandons d’agir avec nous, de montrer votre opposition à la peine capitale et de faire pression auprès des autorités gambiennes pour que cesse cette scandaleuse reprise des exécutions. Articles en rapport sur amnesty.be Gambie Campagne permanente : Abolition de la peine de mort Thèmes : Droits économiques, sociaux et culturels

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.