Signer en ligne Le scandale de l’huile de palme

Le 30 novembre, Amnesty International a publié un rapport dévoilant de graves violations des droits humains en Indonésie, le plus grand producteur mondial d’huile de palme. Ce rapport intitulé « Le scandale de l’huile de palme : de grandes marques tirent profit de l’exploitation des ouvriers » (le rapport est aussi disponible dans son intégralité en anglais) documente les différentes atteintes des droits humains perpétrées par Wilmar, le géant de l’huile de palme. Une révélation d’autant plus choquante puisque l’huile de palme est présente dans 50% des produits alimentaires et de consommation courante. L’huile de palme : fruit du labeur des enfants Le rapport souligne que des enfants âgés de huit à 14 ans accomplissent des tâches dangereuses dans des plantations détenues et gérées par des filiales et des fournisseurs de Wilmar. Ils travaillent sans tenue de protection dans des lieux où des pesticides toxiques sont utilisés et portent des sacs de fruits de palmier à huile qui peuvent peser de 12 à 25 kg. Certains ont abandonné l’école pour travailler avec leurs parents toute la journée ou presque. D’autres travaillent l’après-midi après l’école, ainsi que le week-end et pendant les vacances scolaires. Une pratique généralisée de travail forcé Les travailleurs doivent remplir des objectifs ridiculement élevés qui ne correspondent pas à leurs heures de prestation, les forçant ainsi à travailler de longues heures sans être payés en conséquence, souvent sous la menace de perdre leur travail. Wilmar utilise une (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !