Signer en ligne 7 exécutions en 10 jours aux États-Unis : un inquiétant revers pour la lutte contre la peine de mort

Le 27 février 2017, le Gouverneur de l’Arkansas Asa Hutchinson a programmé les exécutions de huit personnes qui auront lieu au mois d’avril dans une période de 10 jours. Parmi ces huit condamnations à la peine capitale, l’exécution de Jason McGehee, reconnu coupable de l’enlèvement suivi du meurtre d’un adolescent en 1996, a été suspendue suite à l’avis rendu par la Commission des grâces et des libérations conditionnelles de l’Arkansas. Sept autres prisonniers, Don Davis, Bruce Ward, Ledell Lee, Stacey Johnson, Marcel Williams, Jack Jones et Kenneth Williams, doivent toujours être exécutés entre le 17 et 27 avril. Amnesty International a de sérieuses préoccupations quant au caractère arbitraire de ces exécutions. De surcroît, il semble que plusieurs condamnations aillent à l’encontre du droit et des standards internationaux. Amnesty International ne cherche toutefois en aucun cas à minimiser la gravité des meurtres commis ni même leur impact envers les proches des victimes. Sept exécutions qui soulignent le caractère arbitraire de la peine de mort Sept exécutions programmées sur 10 jours. Pourquoi un tel empressement après plus de dix années sans exécutions en Arkansas ? Ces dernières années, les exécutions ont été principalement suspendues du fait de protocoles stricts pour l’obtention des substances létales. Aujourd’hui, la proximité des dates programmées semble due à une péremption prochaine d’une des substances létales dont dispose l’Arkansas. Dans tous les cas, ces exécutions arbitraires discréditent (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.