Signer en ligne Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

AMNESTY INDE DANS LE VISEUR DU GOUVERNEMENT Le 25 octobre 2018, Amnesty Inde a subi pendant 10 heures une descente menée par des agents de la Direction de la répression des fraudes, un organe d’investigations financières du ministère des Finances. Ils ont verrouillé les portes après être entrés dans les locaux et ont ordonné aux membres du personnel d’Amnesty Inde de ne pas quitter les lieux, d’éteindre leurs ordinateurs et de ne pas utiliser leurs téléphones portables. « La descente effectuée aujourd’hui par la Direction de l’application dans nos locaux montre que les autorités traitent actuellement les organisations de défense des droits humains comme des entreprises criminelles, en utilisant des méthodes brutales qu’on trouve fréquemment dans les États répressifs. Notre personnel subit des manœuvres de harcèlement et d’intimidation », a déclaré Aakar Patel, directeur exécutif d’Amnesty International Inde. La plupart des documents qui ont été demandés lors de cette opération étaient déjà à la disposition du public ou avaient déjà été transmis aux autorités gouvernementales concernées. À la suite de la descente, avant que l’enquête soit complète ou des charges retenues, une campagne de diffamation a été lancée sur les réseaux sociaux et dans les organes de presse pro-gouvernementaux, qui s’opposent depuis longtemps aux actions de l’organisation en faveur du respect des droits humains. Le Premier Ministre essaie inlassablement de ternir la réputation d’Amnesty via des fuites sélectives de preuves, menant alors un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Viêt-Nam : annulez la condamnation à mort de Hồ Duy Hải

Le Viêt-Nam est l’État d’Asie ayant pratiqué le plus d’exécutions à mort en 2018. Hồ Duy Hải a été condamné sur base d’ « aveux » obtenus sous la torture. Signez la pétition.