Signer en ligne Stop aux féminicides au Mexique

Le féminicide consiste en l’assassinat d’une femme… parce qu’elle est une femme. Au Mexique, ces crimes barbares sont une affaire quotidienne. En janvier 2019, en moyenne 10 femmes y ont été assassinées chaque jour. L’État mexicain ne s’attaque pas à l’éradication de ce fléau et de trop nombreux crimes restent impunis.

DES AFFAIRES EMBLÉMATIQUES DE L’INACTION ÉTATIQUE

Karla Pontigo, une étudiante de 22 ans, a été retrouvée morte près de son travail le 28 octobre 2012. Malgré les différents coups et blessures qu’elle portait sur le corps ainsi que la preuve qu’elle avait été agressée sexuellement, le bureau du procureur général de l’État a conclu que sa mort était un accident.

Alondra González, une jeune femme de 20 ans, a été retrouvée sans vie dans l’appartement qu’elle partageait avec son partenaire. Un mois avant le meurtre, une mesure de protection avait été accordée à Alondra à cause des violences commises par son partenaire, mais les autorités ne l’ont jamais mise en place.

APPELEZ LES AUTORITÉS MEXICAINES À PRENDRE LEUR RESPONSABILITÉ

Ces deux affaires sont emblématiques de l’inaction de l’État à l’égard de ces femmes et de leurs familles, qui attendent toujours que justice soit rendue, et prouvent l’absence de politiques publiques efficaces pour garantir que ces crimes soient sanctionnés et ne se reproduisent plus. Malgré la gravité de la situation, l’État n’a toujours pas mis en place de mesures efficaces pour empêcher, éradiquer, enquêter et punir les féminicides. L’indifférence de l’État mexicain ne peut plus être ignorée.

Signez la pétition et exigez que justice soit faite pour Karla, Alondra et toutes les victimes de féminicide au Mexique.

Toutes les infos
Toutes les actions

Ahmed H. doit être autorisé à rentrer chez lui

Ahmed H., incarcéré à tort pour « complicité d’acte terroriste », n’a plus vu sa femme et ses filles depuis 4ans. Chypre doit l’autoriser à rentrer chez lui, auprès de sa famille. Il risque d’être renvoyé en Syrie.