Signer en ligne La défenseure des droits des femmes Su Changlan doit être libérée

TROIS ANS DE PRISON POUR AVOIR FAIT SON TRAVAIL La défenseure chinoise des droits des femmes Su Changlan a été emprisonnée deux ans et demi sans jugement. Le 31 mars 2017, elle a été condamnée par un tribunal de la ville de Foshan à une peine de trois ans d’emprisonnement pour « incitation à la subversion du pouvoir de l’État », pour avoir publié des commentaires en ligne en soutien aux manifestants pro-démocratie à Hong Kong en septembre 2014 et pour avoir milité en faveur des droits des femmes. Su Changlan est très connue dans le sud de la Chine. Elle a été professeure d’école primaire entre 1990 et 2001 et a commencé son militantisme social en travaillant avec les femmes rurales dans le district de Nanshan, dans la province de Hainan afin de défendre leurs droits à l’héritage et de veiller au partage des bénéfices provenant des biens communs. Au cours des dernières années, elle a mis l’accent sur les questions relatives aux droits des femmes et de l’enfant tels que la traite des enfants, les femmes-enfants qui se retrouvent mariées, la planification familiale et la violence à l’encontre des femmes liée à la politique de l’enfant unique. Elle a également mis l’accent sur les droits des enfants migrants, les droits fonciers, les expulsions forcées et la démocratie. Elle a été forcée de démissionner de son poste d’enseignant à Hainan et a été arrêtée à plusieurs reprises, dans le passé, en raison de son militantisme pacifique et de ses prises de position courageuses. DES CONDITIONS DE DÉTENTION ÉPOUVANTABLES (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.