Signer en ligne L’accord UE-Turquie condamne des milliers de personnes à une vie inhumaine

L’accord sur les réfugiés entre l’Union européenne (UE) et la Turquie a rendu les conditions de vie de milliers de réfugiés et de migrants dangereuses et sordides, et il ne doit pas être reproduit avec d’autres pays. Les conséquences des politiques européennes En raison de cet accord, qui visait à renvoyer les demandeurs d’asile en Turquie, considérant ce pays comme sûr pour eux, des milliers de personnes se retrouvent aujourd’hui exposées à des conditions dangereuses et sordides sur les îles grecques dans une incertitude totale et un état d’anxiété croissant. Elles sont contraintes de vivre dans la misère pendant des mois, dans des camps surpeuplés. Il n’y a pas d’eau chaude, l’alimentation est médiocre, les installations sanitaires sont insuffisantes, et les soins médicaux inadaptés. Dans un nouveau rapport, intitulé A Blueprint for Despair, Amnesty fait le bilan et recense également des cas de renvois illégaux de demandeurs d’asile vers la Turquie, en violation flagrante de leurs droits au regard du droit international. Quel genre de société traite les gens de cette façon ? Cette situation s’inscrit dans l’histoire telle une tache hideuse sur notre conscience collective. On ne peut fermer les yeux sur le coût bien trop élevé de cet accord qui ne doit pas être reproduit avec d’autres pays. Exhortez la Belgique et la Commission européenne à assurer d’urgence le transfert des demandeurs d’asile et réfugiés des îles grecques vers d’autres pays européens et à ne pas maintenir l’accord UE-Turquie, ni à s’en (...)

Action suspendue

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir