Signer en ligne Exigez la libération de 4 familles détenues depuis plus de 600 jours

UPDATE : BONNE NOUVELLE ! Dans le cadre d’une mesure extraordinaire, un enfant de trois ans, Josue, et sa mère Teresa ont été libérés du centre d’hébergement du comté de Berks, en Pennsylvanie, le 7 août 2017, sur ordre d’un juge de l’immigration ! Néanmoins, il reste encore au moins trois enfants en bas âge et leurs mères détenus depuis plus de 600 jours aux États-Unis dans un centre du service de l’immigration et des douanes situé en Pennsylvanie, bien que leurs demandes de résidence permanente soient en cours. Par ailleurs, les familles ont fait état de la nécessité de bénéficier de soins de santé. Ainsi, l’un des enfants souffre d’allergies sévères et sa mère d’un trouble de stress post-traumatique et d’une dépression, qui, d’après une évaluation psychologique indépendante, s’aggravent du fait de sa détention. Ce centre accueille plusieurs familles originaires des pays du « Triangle du Nord » (Salvador, Guatemala et Honduras), une région pour laquelle Amnesty International a recueilli des informations faisant état d’un niveau extrême de violence et d’insécurité. Détention d’enfants Les quatre enfants se sont vu accorder le statut spécial de mineur migrant (SIJS) par les autorités américaines à la fin de 2016 et leurs demandes de résidence permanente sont toutes en instance. Aux termes du droit américain, un mineur jouissant du SIJS est considéré comme étant en liberté conditionnelle aux États-Unis, or ils sont détenus. Par ailleurs, leurs mères sont visées par des ordres d’expulsion. La cour d’appel du troisième (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse