Action : Halte aux disparitions forcées en Syrie

Le recours présumé à des armes chimiques lors de nouvelles attaques en Syrie perpétrées le 21 août 2013 démontre que le drame en Syrie continue. C’est aussi vrai pour les familles de milliers de personnes disparues en Syrie. A l’occasion du 30 août, Journée internationale des personnes disparues, nous souhaitons attirer votre attention sur le sort, dans le monde entier, de milliers de personnes victimes d’une disparition forcée, et sur la souffrance de leurs proches et, en particulier, sur les disparitions forcées en Syrie qui ne cessent d’augmenter depuis ces deux dernières années. Alors que le conflit s’intensifie en Syrie, Amnesty International appelle toutes les parties à respecter le droit international humanitaire et souhaite en premier lieu que les civils ne soient pas oubliées ! Depuis le début du mouvement de protestation en Syrie en février 2011, des milliers de personnes soupçonnées d’être des opposants ont été arbitrairement arrêtées. Certaines n’ont pas réapparu et leur famille ignore où elles se trouvent et ce qu’elles sont devenues. D’autres, libérées après de longs mois de détention secrète ont décrit à Amnesty International les tortures et les autres mauvais traitements qu’elles avaient subis. Aidez-nous à soutenir les victimes de disparition forcée et leurs proches, et demandez aux autorités syriennes de mettre fin à cette pratique (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse