Action : Stop aux discriminations envers les minorités linguistiques en Estonie !

Le rapport d’Amnesty International Linguistic minorities in Estonia : Discrimination must end, rendu public en décembre 2006, a permis d’instaurer un débat dans l’opinion publique estonienne quant à la question des minorités linguistiques. Ce débat a permis une certaine prise de conscience au sein de la population quant à la situation, en particulier, de la minorité russophone, dont bon nombre de ressortissant(e)s n’ont pas la nationalité estonienne. Le rapport ayant bénéficié d’une bonne couverture médiatique (notamment en Suède et en Lituanie), le gouvernement estonien a annoncé la mise en place de cours de langue estonienne gratuits, bien que cette annonce n’ait jusqu’à présent pas été concrètement suivie de mesures législatives. Pour rappel, les principales revendications d’Amnesty portent sur l’accès au marché du travail et sur les droits de la minorité russophone vivant en Estonie. Amnesty est notamment préoccupée par le fait que le droit estonien ne reconnaît comme membres d’une minorité nationale que les seuls citoyen(ne)s estonien(ne)s, privant ainsi des droits internationalement reconnus aux minorités une grande partie de la minorité russophone apatride. Par ailleurs, le rapport d’Amnesty critique les critères linguistiques imposés dans le secteur privé qui ne permettent pas à ceux et celles qui ne parlent pas estonien d’occuper des postes satisfaisants. Jusqu’à présent, les actions lancées suite à la publication du rapport fin 2006 ont principalement ciblé divers ministères estoniens de manière (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse