En finir avec l’interdiction totale de l’avortement au Salvador

« Nous avons reçu une fillette de 9 ans ici. Elle a accouché à l’âge de 10 ans. Elle avait été abusée sexuellement depuis toute petite. (...) Ce cas nous a beaucoup marqués parce qu’elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait… Elle a demandé des crayons de couleur. Des crayons. Nous avons eu le cœur brisé quand elle nous a tous dessinés, et a accroché le dessin au mur. Nous avons dit “Elle n’est encore qu’une fillette, juste une fillette”. Et à la fin, elle ne comprenait toujours pas qu’elle était enceinte. » Un médecin salvadorien, témoignant de l’accouchement d’une fillette de 10 ans, victime de viol. Imaginez que vous vous retrouviez en prison parce que vous avez avorté. Cela arrive en ce moment même, et vous pouvez aider à y mettre un terme. Au Salvador, que l’on se retrouve enceinte à la suite d’un viol ou que la grossesse représente un risque pour la vie de la mère n’a aucune importance : l’avortement est interdit dans tous les cas.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse