Signer en ligne La police doit respecter et protéger le droit des manifestants pacifiques à Hong Kong

Des milliers de militants pacifiques pro-démocratie ont manifesté pendant plus d’une semaine à Hong Kong. Ils réclament des élections au suffrage universel réellement libres alors que le gouvernement chinois veut imposer ses candidats. Le vendredi 3 et le samedi 4 Octobre, ils ont du faire face à des attaques par des contre-manifestants . Ceux-ci ont affronté les militants pro-démocratie dans les quartiers de Mongkok et Causeway Bay. Des femmes et des jeunes filles ont été victimes d’agressions sexuelles, de harcèlement et d’intimidation. Amnesty International a recueilli des témoignages de première main au sujet de telles agressions et abus qui se sont produits alors que la police présente se refusait à intervenir. Cela a été recoupé avec d’autres sources telles que des informations venant d’ organisations de femmes, des médias, de vidéos accessibles au public etc. En outre, au moins un journaliste a été blessé alors qu’il faisait un reportage sur ces manifestations.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse