Écrire RDC. Le défenseur des droits humains Christopher Ngoyi Mutamba, encourt 20 ans de prison

Action complémentaire sur l’AU 23/15, AFR 62/1222/2015, 17 mars 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 AVRIL 2015 . Le défenseur des droits humains Christopher Ngoyi Mutamba encourra 20 ans d’emprisonnement s’il est déclaré coupable d’avoir participé à des manifestations antigouvernementales. Christopher Ngoyi Mutamba a été arrêté le 21 janvier vers 20 h 30 dans le quartier de Kalamu à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), après avoir pris part à des manifestations antigouvernementales. Il a été détenu au secret pendant 20 jours. Le 10 février, il a été présenté au ministre de l’Intérieur et le parquet a été saisi. Christopher Ngoyi Mutamba est détenu à la prison de Makala, à Kinshasa, depuis le 12 février. Il doit comparaître au tribunal le 18 mars. Les autorités congolaises affirment qu’il est l’un des instigateurs des manifestations organisées à Kinshasa du 19 au 21 janvier afin de protester contre des propositions de modification du Code électoral. Christopher Ngoyi Mutamba est inculpé de diffusion de fausses rumeurs, de propagande et d’incitation à la haine raciale, à la désobéissance civique et au pillage. Les poursuites engagées à son encontre sont peut-être motivées par des considérations politiques étant donné qu’il milite contre les modifications de la Constitution qui auraient permis d’allonger le mandat du président Kabila. Le fait qu’il ait été maintenu au secret au début de sa détention fait naître des doutes quant à l’équité de son procès. Amnesty International craint que les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse