Action : Halte à la censure !

Les géants américains de l’internet Microsoft, Google et Yahoo ! doivent notamment être plus transparents et révéler quels mots ils ont bannis des blogs et des recherches sur le Web en Chine, a déclaré jeudi Amnesty International. Ces firmes doivent rendre publics tous les accords qu’elles ont conclu avec le gouvernement chinois concernant la censure et la répression des voix dissidentes, a estimé l’association de défense des droits humains. Yahoo !, Microsoft et Google ont facilité la censure de la Chine sur le Net ou s’en sont faits complices, a déclaré Kate Allen, directrice d’Amnesty pour la Grande-Bretagne. Ils affirment qu’ils obéissent aux lois locales, alors qu’en fait ils cèdent à la pression politique, a-t-elle affirmé. Selon Amnesty, la Chine, qui aurait le plus grand nombre de journalistes et de cyber-dissidents emprisonnés dans le monde, utilise les logiciels de filtrage les plus perfectionnés pour contrôler les 111 millions d’utilisateurs chinois de l’internet. Agissez ! Appelez les dirigeants de ces entreprises à ne pas collaborer avec les autorités chinoises dans la censure. Envoyez les trois lettres à Jerry Yang, Steve Ballmer et Eric Schmidt, les responsables de ces trois (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse