Action : La crise des réfugiés irakiens, le discours et la réalité

Les déplacements de populations dus à l’invasion de l’Irak par les forces de la coalition dirigée par les États-Unis et par le conflit armé interne qui a suivi ont atteint un niveau intolérable. Des millions de personnes en danger – parmi lesquelles des musulmans sunnites et chiites, des mandéens-sabéens et des Palestiniens, entre autres – ont fui leur domicile, et la plupart ont du mal à survivre. La crise des réfugiés et des personnes déplacées a pris des proportions tragiques. Or, les gouvernements étrangers ne font pratiquement rien pour leur venir en aide ; ils manquent à leur devoir moral et à leur obligation légale d’assumer ensemble la responsabilité des personnes déplacées, où qu’elles se trouvent. La communauté internationale fait très largement preuve d’indifférence face à cette crise. Les gouvernements tentent de donner une image positive de la situation en Irak et de la crise des déplacés pour justifier leur inaction. Toutefois, les discours ne modifient pas la réalité. Les médias du monde entier diffusent des informations faisant état d’une augmentation des retours volontaires et d’une légère amélioration de la situation en matière de sécurité en Irak, mais cela ne change rien à la situation réelle, à savoir l’aggravation de la crise des réfugiés, exacerbée par l’incapacité de la communauté internationale à réagir de manière efficace. La réalité est que la crise des réfugiés et des personnes déplacées s’aggrave et que ce problème continuera d’exiger l’attention de la communauté internationale (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse