Action : Il est temps de libérer Aung San Suu Kyi

Il y a plus de 1 850 prisonniers politiques et prisonniers d’opinion au Myanmar (ex-Birmanie). Parmi eux, Daw Aung San Suu Kyi est l’une des plus connues. Cofondatrice du principal parti d’opposition, la Ligue nationale pour la démocratie (NLD), elle est également l’une des personnalités politiques et l’une des militantes des droits humains les plus connues du pays. Depuis 1989, elle a fait l’objet de plusieurs mesures de détention non officielle et d’assignation à domicile et son parti a été soumis à des restrictions – autant de mesures visant à empêcher Aung San Suu Kyi de devenir la dirigeante du Myanmar. Elle se trouve en résidence surveillée depuis le mois de juillet 2003. Aung San Suu Kyi est également membre du groupe The Elders mais son placement en résidence surveillée l’empêche de participer aux activités internationales de ce groupe visant à célébrer et à promouvoir le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH). Son absence prolongée est un signe fort, rappelant que la répression se poursuit au Myanmar et qu’il faut agir pour que les droits humains deviennent une réalité. Demandez la libération immédiate et sans condition d’Aung San Suu Kyi et de tous les autres prisonniers d’opinion au Myanmar. (via le site International (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse